La tendance des selfies

tendance-selfies-mangakyou-sharingan.com

Ces dernières années, le phénomène de selfies suscite l’engouement sur les réseaux sociaux. Certains internautes y publient régulièrement des photos prises avec leurs smartphones. D’autres mettent en ligne leurs photos après avoir fait l’amour, des portraits qui ne sont pas forcément à leur avantage. De ceux du pape François jusqu’à celui d’Obama, la pratique a vite fait partie des mœurs. Et des accrocs des réseaux sociaux en publient des milliers d’autoportraits chaque jour, sur Facebook ou instagram en tête. Zoom sur cette tendance.

Selfies, kesako ?

obama-tendance-selfies-mangakyou-sharingan.comCe mot fait partie du vocabulaire des gens branchés. Le selfie est une mode qui est partie pour durer, non seulement chez les adolescents ou les stars mais chez monsieur tout le monde. Car n’importe qui peut adopter cet exercice, la gent féminine ou masculine. Il s’agit de se prendre en photo avec son smartphone, voir une webcam et les mettre en ligne après. Mais la photo de la personne qu’on prenne en selfie est en général prise sur le vif. Il ne s’y prépare pas et c’est ce qui fait le charme de cette pratique. Son côté positif c’est qu’elle permet d’immortaliser le moment entre amis. On garde ainsi le souvenir de son être plus cher, de ses enfants etc. En revanche, une étude américaine de l’Université de l’Ohio a montré que cette démarche indique également un baromètre de l’état narcissique d’une personne voire d’un trouble lié à un certain dérangement psychologique.

Le selfie révélateur

En premier lieu, les études ont révélé que les personnes qui postent le plus grand nombre d’autoportraits photoshopés sur les réseaux sociaux souffrent d’une faille narcissique. Ils n’arrêtent de mettre en ligne des photos retouchées, afin de récolter plus de commentaires ou de j’aime. Cela leur rassure sur leur apparence physique et leur personnalité. Ils jouent ainsi de ces photos pour influencer leur image dans la société. En guise d’exemple, une personne ayant quelques défauts physiques rédhibitoires ou non qui retouchent ses photos pour paraître belle et irrésistible cache un certain problème narcissique. L’auto-objectivation est le moteur qui pousse ces personnes dans cet exercice. Cela consiste à concrétiser quelque chose d’abstrait.

Par ailleurs, l’étude dirigée par Jess Fox, professeur en communication à l’Université américaine a aussi montré que les utilisateurs les plus fans de selfies sur les réseaux sociaux sont enclins à une autre personnalité anti-sociale, la psychopathie. L’étude en question est menée sur 800 hommes de nationalité américaine, âgés entre 18 à 40 ans. Le sondage ne fait pas de différence entre les qualités des appareils utilisés mais seulement sur les utilisateurs qui vont jusqu’à corriger les défauts de leurs photos avant de les poster en ligne. D’autre part, selon Jess Fox, ceux qui capturent de nombreux selfies sans les retoucher montrent une combinaison de narcissisme et de tendance psychopathe. Car la psychopathie se traduit par une impulsivité, souligne le professeur. Ils adorent se voir de suite et ne veulent pas perdre leur temps à corriger ces photos.

Et maintenant, il y a cette mode

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *